La Fête des Pères c'est dimanche ! Profitez de -10% pour lui faire plaisir avec le code PAPA jusqu'à dimanche
Nos conseils & astuces

Tout savoir sur le paillage

À l’état naturel, la terre nue est un phénomène anormal. Le paillage consiste à y remédier en recouvrant le sol des plantes de différents types de matériaux, qu’ils soient organiques pour les nourrir ou minéraux pour les protéger.

À quoi sert le paillage ?

Réaliser un paillis au pied des plantes représente de nombreux avantages :

  1. Réduction de l’érosion de la surface du sol : les aléas climatiques, comme le vent ou la pluie, détériorent au fil du temps la capacité d’absorption de l’eau de la terre en formant une croûte superficielle imperméable, phénomène dit de battance.
  2. Limitation du développement des mauvaises herbes : le paillage empêche les mauvaises herbes de germer en ne laissant pas la lumière atteindre la surface du sol, permettant ainsi de limiter le désherbage. 
  3. Limitation de l’évaporation de l’eau : le paillage absorbe l’eau et optimise ainsi la fréquence d’arrosage en maintenant la fraîcheur du sol, notamment en période de sécheresse.
  4. Isolation thermique de la surface du sol : le paillage permet de constituer une couche protectrice afin que les racines ne souffrent pas de la sécheresse estivale et qu’elles soient maintenues abritées du gel en hiver. 
  5. Fertilisation de la terre : la décomposition du paillis organique et la favorisation du développement des micro-organismes viennent enrichir la terre en éléments nutritifs.
  6. Finition des plantations : en fonction des matériaux utilisés, le paillis peut aussi faire office d'élément décoratif au sein d’une composition.

Quels sont les différents types de paillis ?

Les paillis organiques industriels :


  • L’écorce de pin : de couleur foncée, elle dispose d’une longue durée de vie grâce à sa décomposition lente, et de propriétés acidifiantes. Elle est ainsi recommandée pour pailler les arbres et arbustes de terre de bruyère (pieris, érable du Japon, arbousier, rhododendron, azalées, camélias…).


  • Les paillis de chanvre, de lin ou de miscanthus : de couleur claire, ils présentent des propriétés neutres, sont légers et faciles à étaler. Ils se décomposent rapidement en 2 ans environ et s’incorporent facilement à la terre. Ils sont recommandés pour le paillage des plantes vivaces ou annuelles ainsi que pour les petits potagers. 

 

  • La paille de blé : matériau traditionnel et économique d’aspect rustique, elle convient à tout type de plante. Elle est notamment utilisée au potager ou pour protéger les plantes les moins résistantes au froid en hiver. Elle se décompose rapidement dans le sol. Sa faible densité peut laisser se développer les mauvaises herbes. 

 

  • Les copeaux ou plaquettes de bois : ils sont souvent composés de déchets de scieries. Les copeaux de bois sont légers et se dégradent rapidement, ils sont recommandés pour les massifs de plantes vivaces. Les plaquettes de bois sont plus polyvalentes et ont une durée de vie supérieure, elles sont recommandées pour pailler le pied des haies, arbres ou arbustes.

 

  • Les autres : de nombreux types de coques de fruits et de cosses de graines peuvent servir de matériaux propices au paillage, comme les coques de coco pour les plantes méditerranéennes, les cosses de cacao pour les parterres de fleurs ou encore les cosses de sarrasin pour les petits massifs ou au potager.


Les paillis organiques naturels :


Solution économique et naturelle, la récupération des déchets verts issus du jardin peut également être transformée en paillis :

  • Les tontes de gazon : après avoir été laissées sécher au soleil, elles se décomposent rapidement au pied des plantes. Elles sont idéales au potager. 


  • Les résidus de taille : au moment de tailler vos arbustes ou vos plantes, vous pouvez laisser à leur pied les déchets induits, que vous broierez éventuellement en passant la tondeuse.

 

  • Les feuilles mortes : récupérez-les et étalez-les au pied de vos massifs, arbres et potager.

 

  • Le compost de jardin : étalez-le à la surface du sol afin qu’il y achève sa décomposition et l’enrichisse en éléments nutritifs.

Les paillis minéraux 


Il peut s’agir de graviers, de galets, de billes d’argile, de pouzzolane, ou encore de fragments d’ardoise et autres débris de matière solide. Ils permettent, comme les matériaux organiques, de limiter le développement de mauvaises herbes et d’isoler le sol. Cependant, ils ne permettent pas d’enrichir la terre en éléments nutritifs car ils ne se décomposent pas, leur durée de vie étant indéfinie. Leur utilisation est ainsi recommandée dans les jardins de type montagnard que sont les rocailles et les jardins méditerranéens, afin d’isoler les plantes de l’humidité en hiver, ainsi que pour pailler les plantes originaires de climats chauds qui préfèrent un sol sec et pauvre, comme les espèces méditerranéennes. De plus, ils peuvent faire office d’éléments de décoration à part entière.

Quel type de paillis choisir ?

Choisissez un paillis adapté aux spécificités de vos plantes et à la durée de protection souhaitée. Par exemple : 


  • Les plantes qui demandent un sol humide et riche en humus pour s’épanouir, comme les Hortensias ou le Carex, apprécieront les paillis composés de matière organique qui se décomposent rapidement.


  • Les plantes de terre de bruyère, comme le Pieris, l'Érable du Japon ou les Hortensias qui se plaisent en sol acide, apprécieront un paillis composé d’écorce de pin, dont les propriétés sont acidifiantes.


  • Les plantes frugales originaires de climats chauds, qui nécessitent un sol sec et pauvre, comme l’Agave, les Cheveux d’ange ou l’Olivier, apprécieront un paillage minéral qui n’enrichit pas la terre et l’isole de l’humidité.


  • Les arbres et arbustes apprécieront un paillis composé de plaquettes de bois, dont la granulométrie et la durée de vie sont élevées. 


  • Les massifs apprécieront un paillis de chanvre, de lin ou de miscanthus, fin et léger.


  • Les plantes du potager s'épanouiront dans un sol paillé à l’aide de tontes de gazon ou de feuilles mortes, rapidement décomposées et nutritives.

Quand et comment pailler ?

Vous pourrez procéder au paillage de vos plantes tout au long de l’année, de préférence lorsque les températures sont douces : au printemps, de mi-avril à mi-mai avant l’arrivée des périodes de sécheresse et de fortes chaleurs estivales, ou à la mi-automne avant les premières gelées, en prévention de conditions hivernales rigoureuses. Afin d’empêcher le développement des mauvaises herbes, paillez au moment de la plantation.

 

Pour réaliser un paillis, suivez les étapes ci-dessous :

  1. Nettoyez soigneusement la surface du sol afin qu’il soit désherbé, ameublissez-le si nécessaire afin qu’il soit plus souple et aéré, et arrosez généreusement s’il est sec.
  2. Disposez le matériau à la surface du sol et étalez. Laissez la base des tiges dégagée afin que les plantes n’étouffent pas. Pour les paillis minéraux, intercalez un feutre géotextile entre la terre et le paillage afin que les couches ne se mélangent pas. ⚠ Prenez garde à ne pas pailler un sol sec, un sol gelé ou par vent fort.
  3. Réalisez une couche d’une épaisseur d’environ 2 à 3 cm pour les jeunes plants ou 5 à 7 cm pour les plantes matures. Adaptez l’épaisseur en fonction du type de plante. Par exemple, moins elle est rustique, plus elle bénéficiera d’une large épaisseur pour maintenir ses racines à l’abri du froid.
  4. Après avoir disposé le paillis, arrosez pour tasser et densifier la matière, afin de permettre aux matériaux légers de ne pas s’envoler par temps venteux.
  5. Renouvelez plus ou moins régulièrement le paillage en fonction de la durée de décomposition du matériau utilisé. Au moment venu, griffez le sol pour enfouir la matière organique décomposée ou dégagez la matière non décomposée, puis ajoutez une nouvelle couche. Au potager, retirez le paillis avant de travailler la terre.

 

Maintenant que les techniques de paillage n’ont plus aucun secret pour vous, vous êtes parés pour réaliser des plantations dans les meilleures conditions. Afin de compléter votre collection de plantes et faire de votre jardin, votre terrasse ou votre balcon un lieu luxuriant qui donne envie de s’y prélasser, découvrez notre sélection de plantes d’extérieur.

1 juin 2021
Auteur : Bergamotte
Heart envelope icon

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.