Tout sur... les variétés

Comment entretenir un Olivier ?

Arbre iconique de Méditerranée et symbole de paix, la popularité de l’olivier égale son exceptionnelle longévité qui peut atteindre plus d’un millénaire. Son élégant feuillage aux reflets gris-argentés et ses fameuses olives répandent une chaleureuse atmosphère provençale partout où il est installé, que ce soit dans un jardin, sur une terrasse ou sur un balcon. Robuste, facile d’entretien et bien acclimaté aux climats plus frais que celui de son habitat d’origine, il peut être adopté sans effort en toute région à condition d’être protégé des températures négatives.
comment-entretenir-un-olivier

Une exposition ensoleillée

Réservez un emplacement ensoleillé pour y planter votre olivier en pleine terre ou pour l’y exposer en pot. Résistant à la sécheresse, un environnement chaud est nécessaire à sa fructification. Idéalement, privilégiez un endroit à l’abri du vent.


Comment planter un Olivier ?

Dans les régions les plus froides, privilégiez la culture de l’olivier en pot ou en bac afin de pouvoir le rentrer en hiver. Choisissez un contenant percé dans lequel vous pourrez éventuellement ajouter un lit de graviers ou de billes d’argiles pour assurer un bon drainage et empêcher l’eau de stagner. Remplissez ensuite le pot avec du terreau spécifique pour plantes méditerranéennes qui soit drainant. En prévision de la période de froid hivernal, réalisez un paillis au pied de votre olivier afin qu’il puisse maintenir ses racines abritées du gel. 

Vous pourrez réaliser une culture en pleine terre dans les régions dont le climat est de type méditerrannéen ou doux. Privilégiez un sol drainant et sablonneux en réalisant un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable.

Une protection en hiver

L’olivier est une plante d'extérieur assez résistante aux périodes de froid. Supportant des températures allant jusqu'à -8°C, il peut résister aux premières gelées. Cependant, en cas de conditions hivernales rigoureuses où le risque de longues gelées est élevé, rentrez-le dans une pièce lumineuse, maintenue hors gel mais non chauffée. Si ce n’est pas possible, préférez en extérieur un emplacement exposé sud et à l’abri du vent. Couvrez-le d'un voile d'hivernage et protégez son pot à l’aide d’un matériau isolant type papier bulle ou papier journal.

Combien de fois arroser un olivier ?

Bien que résistant à la sécheresse, l’olivier cultivé en pot ne dispose que de ressources limitées et apprécie donc d’être arrosé régulièrement, mais sans excès, lorsque la surface de son terreau est sec. Lors des saisons les plus chaudes, notamment en été et en l’absence de pluie, arrosez une à deux fois par semaine. Réduisez la fréquence à mesure que les températures baissent. Veillez à éviter les excès d’eau et l’eau stagnante au fond du pot ou dans la soucoupe qui pourrait faire pourrir les racines.

En pleine terre, arrosez régulièrement après la plantation afin qu’il puisse s’enraciner convenablement. Une fois bien installé, arrosez seulement l’été une à deux fois par mois, en veillant à éviter les excès d’eau.

arrosage-olivier
arroser-olivier

L’entretien de l’olivier

La fertilisation peut s’avérer nécessaire pour les oliviers en pot, dont les ressources sont limitées, afin qu’ils disposent des nutriments suffisants à leur développement. Privilégiez l’utilisation d’un type d’engrais spécial plantes méditerranéennes à diffusion lente que vous apporterez au printemps et à la fin de l’été. 
Le rempotage s'effectue tous les 3 ans environ, à la fin de l'hiver, sur les jeunes arbres. Pour les gros sujets, vous pouvez simplement remplacer la terre en surface par du terreau neuf. Privilégiez un terreau drainant.

Quand et comment tailler un olivier ?

Réalisez la taille de votre olivier chaque année entre mars et avril, après les gelées tardives. Supprimez les branches qui se sont développées le long du tronc et les rejets au pied. Aérez le cœur de l’arbuste en supprimant les branches abîmées ou mal orientées. Pour favoriser la production d’olives, taillez les branches qui ont déjà porté leurs fruits.

Problèmes fréquents et maladies de l’olivier

Bien que très résistant, l’olivier peut parfois être sujet à des maladies ou attaques de parasites, dont il est facile de se débarrasser à l’aide de traitements naturels.

  • Si l’olivier présente des feuilles jaunes : Les feuilles de l’olivier ont une durée de vie de 3 ans, avant de jaunir puis de tomber. Il s’agit d’un phénomène normal de constater un nombre plus ou moins important de feuilles éparses abîmées, qui sont en voie d’être renouvelées. Cependant, si vous apercevez une concentration de feuilles jaunes sur des rameaux entiers, elle peut être due à un excès d’arrosage. Diminuez la fréquence et la quantité d’apport en eau. Il peut également s’agir du cycloconium ou "oeil de paon", une maladie due à un champignon qui attaque les feuilles et les olives, reconnaissable aux taches circulaires jaunes ou brunes qu’il forme. Pour traiter et prévenir cette maladie, pulvérisez une solution à base de bouillie bordelaise.
  • Si le bout des feuilles de l’olivier se dessèche et brunit : Lorsque seule l’extrémité des feuilles devient sèche et prend une couleur marron, il s’agit vraisemblablement d’une carence en potassium. Pour y remédier, enrichissez la terre au pied de l’arbre en réalisant un apport d’engrais organique riche en potasse (élément K).  
  • Si les jeunes feuilles de l’olivier se déforment et se recroquevillent :  Il s’agit certainement d’une attaque de thrips de l’olivier, de toutes petites mouches qui piquent les feuilles pour se nourrir de la sève, généralement en été par temps sec. La plupart du temps les dégâts causés sont minimes et ne nécessitent pas de traitement.
  • Si l’olivier ne fructifie pas (en climat chaud) : Si votre olivier fleurit mais ne produit pas de fruits, il s’agit sans doute d’un problème de pollinisation. Pour y remédier, aérez sa structure en taillant les branches abîmées et mal orientées en son cœur afin de permettre aux vents et ainsi aux pollens de circuler.
  • Si les feuilles et jeunes tiges présentent de petites coques foncées : Il s’agit sans doute d’une attaque de cochenilles, dites “noires de l’olivier”. Elles présentent une carapace de couleur brune ou noire, et affaiblissent les feuilles et les jeunes tiges en se nourrissant de leur sève. Retirez les cochenilles manuellement et limitez l’arrosage ainsi que l’utilisation d’engrais azoté pour prévenir leur apparition. Si l’attaque est généralisée, réalisez une solution à base d’un litre d’eau, d’une cuillère de savon noir et d’une cuillère d’alcool à 90° puis pulvérisez-la sur la plante. 


L’olivier au sein de votre décor

Pour faire de votre extérieur un véritable jardin de style méditerannéen, ou simplement pour créer un coin de verdure chaleureux sur un balcon, vous pourrez idéalement associer votre olivier à d’autres espèces méditerranéennes, que ce soit des petites plantes basses comme les belles aromatiques que sont le romarin ou la lavande, ou des arbustes comme l’arbousier, le laurier rose, le palmier nain ou encore le laurier sauce. Il sera également particulièrement mis en valeur aux côtés d’autres plantes résistantes à la sécheresse comme l’agave.   

18 mars 2021
Auteur : Bergamotte
Heart envelope icon

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.