Tout sur... les variétés

Oranger du Mexique : nos conseils d’entretien

L’Oranger du Mexique, ou Choisya, est un buisson aromatique originaire des régions chaudes d’Amérique du Nord. Cet arbuste à fleurs blanches vous ravira toute l'année de son feuillage persistant vert sombre à jaune doré, délicieusement parfumé de notes d’agrume. Au printemps, il dévoile une belle floraison en bouquets de fleurs étoilées blanches immaculées, qui rappelle celle de l’oranger. Plante d’ornement idéale tant isolée qu’en massif ou en haie, il s’épanouit au soleil ou à la mi-ombre. Rustique, résistant à la sécheresse et aux embruns, il saura s'accommoder sans peine à toutes les configurations.
entretien-oranger-du-mexique

Quelle exposition pour l’Oranger du Mexique en pot ?


Préférez une exposition ensoleillée pour votre Oranger du Mexique en pot. Cependant, ce bel arbuste persistant saura également se satisfaire d’une situation légèrement ombragée. Cette plante d’extérieur pourra se développer en pot comme en pleine terre à l’abri des courants d’air froids.

Comment cultiver et planter un Oranger du Mexique ?


Pour cultiver l’Oranger du Mexique en pot, choisissez un contenant percé au fond duquel vous pourrez disposer un lit de graviers ou de billes d’argiles, afin d’améliorer le drainage et empêcher l’eau de stagner. Puis remplissez le pot avec du terreau, en vous assurant de choisir une matière suffisamment drainée et assez riche. En hiver, réalisez un paillis au pied de votre plante afin de protéger ses racines du gel. Pour planter votre Oranger du Mexique en pleine terre, privilégiez le début du printemps ou de l’automne. Veillez à éviter les périodes de gel ou de sécheresse. Le Choisya se plaira en tout sol, pourvu qu’il soit léger, bien drainé, assez riche et pas trop calcaire. Enrichissez-le éventuellement en apportant du terreau et du compost afin d’améliorer l’enracinement, la reprise ainsi que la croissance de votre Oranger du Mexique.

Entretien de l’Oranger du Mexique

Si votre Oranger du Mexique est cultivé en pot, arrosez-le régulièrement en l’absence de précipitations, en veillant à ce que la terre en surface ne se dessèche pas totalement. Augmentez la fréquence d’arrosage en période de sécheresse prolongée. Réduisez la fréquence d’arrosage à mesure que les températures baissent, notamment en hiver, et cessez tout apport d’eau en période de gel.
Pour un sujet en pleine terre, l’entretien de l’Oranger du Mexique demande moins d’attention. Les premières années suivant la plantation, arrosez régulièrement et généreusement de façon hebdomadaire. Réduisez la fréquence en période de pluie et augmentez-la lors des périodes chaudes et sèches. Une fois acclimaté à son environnement, il supportera plus facilement les périodes de sécheresse. 
Afin d’optimiser la fréquence d’arrosage, réalisez un paillis au pied de la plante pour limiter l’évaporation de l’eau et ainsi maintenir l’humidité du sol.

Quand et comment tailler un Oranger du Mexique ?

La taille de votre Oranger du Mexique n’est pas indispensable, où qu’il soit planté. Cependant, si vous le souhaitez, vous pouvez sculpter sa silhouette afin de l’accorder harmonieusement à son environnement, notamment dans le cas d’une plantation en haie.

Pour réduire ou équilibrer sa ramure, veillez à tailler après la floraison, idéalement en juin. Évitez de tailler en fin d’hiver afin de ne pas compromettre la floraison à venir, et pratiquez une taille douce, sans coupe sévère. La méthode de taille s’apparente à celle des arbustes. 

Pour procéder à la taille, coupez les branches mortes et taillez les rameaux abîmés ou mal orientés. Raccourcissez modérément les autres tiges afin de stimuler les nouvelles pousses. 

Une protection du froid en hiver

Le Choisya est résistant au froid, supportant des températures allant jusqu'à -15°C. Cependant, si votre région est sujette à des hivers particulièrement rigoureux, quelques précautions sont nécessaires afin de protéger votre plante des fortes gelées ou de la neige. Préférez un emplacement exposé au sud et abrité du vent. Couvrez la plante d’un voile d’hivernage, sur plusieurs épaisseurs si nécessaire. 

Maladies et autres problèmes fréquents

Particulièrement résistant, l’Oranger du Mexique ne présente pas de risque important de développer de maladie ou d’être la cible de parasites.
Si vous observez le jaunissement des feuilles :
Elles peuvent avoir été brûlées par le gel hivernal. Dans ce cas, supprimez les branches touchées.
Il peut également s’agir d’une attaque de champignons due à un arrosage excessif ou à un sol trop humide au niveau des racines. Réduisez la fréquence d’arrosage ou protégez votre plante des précipitations trop fréquentes, et assurez un drainage suffisant.
 
Si la plante présente des amas blancs : 
Il s’agit certainement des cochenilles, de minuscules insectes qui forment de petits amas cotonneux sur les feuilles et tiges. Pour y remédier, pulvérisez une solution à base de bicarbonate de soude diluée dans de l’eau tiède.

Avec quoi associer l’Oranger du Mexique ?

L’Oranger du Mexique, grâce à son feuillage persistant, s’adapte sans mal à tout type de décor extérieur, que votre jardin soit de style contemporain, exotique ou en bord de mer. Associez-le par exemple à des plantes à feuillage léger comme les ↗ graminées. Pour créer une atmosphère exotique, combinez-le au ↗ Bambou aux côtés duquel il fera son plus bel effet.

7 avril 2021
Auteur : Bergamotte
Heart envelope icon

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.