Anniversaires, fiançailles, fin d'année scolaire... L' Abonnement Fleuri est LE cadeau parfait pour toutes les occasions ! Par ici

Le rosier d'intérieur : Nos conseils d'entretien

La rose est la fleur préférée des français ! C’est donc sans surprise qu’on retrouve des rosiers dans les jardins, mais aussi en pot, sur les balcons, terrasses ou simples rebords de fenêtre. On trouve même désormais des rosiers en pot cultivables en intérieur : il existe en effet certaines variétés de mini-rosiers cultivées spécifiquement pour l'intérieur ! Mais comment réussir la culture de ces plantes et combien de temps peut-on les garder dans ces conditions ?

Quel emplacement pour le rosier en pot en intérieur ?

Il est primordial de choisir un emplacement assez frais, aéré et lumineux pour profiter du rosier en intérieur. Évitez cependant le soleil direct juste derrière une vitre pouvant occasionner des brûlures sur les feuilles. Il faudra aussi veiller à éloigner la plante des sources de chaleur (radiateurs, cheminées en état,...).

Certes, les Rosiers préfèrent pousser en extérieur : leur espérance de vie est moins grande en intérieur, mais il est toutefois possible de les conserver quelques semaines en intérieur, le temps de profiter de leur floraison.

Comment entretenir un rosier en pot en intérieur ?

L’arrosage

Arrosez votre rosier de sorte que le terreau soit toujours frais, c'est-à-dire légèrement humide, sans être détrempé. Idéalement, il faut le baigner afin que la motte soit équitablement arrosée, voici les étapes à suivre :
-Retirez le rosier de son cache-pot.
-Remplissez un récipient d’eau et plongez-y le pot de culture du rosier, contenant sa motte, en entier.
-Attendez que plus aucune bulle d’air ne sorte du terreau.
-Retirez ensuite le pot de l’eau, et laissez le bien s'égoutter, de sorte qu’il ne reste pas d’eau stagnante dans le terreau. Idéalement, tournez plusieurs fois le pot, de sorte que l’eau en surplus s’échappe par les trous sous le pot.
-Quand plus aucune goutte ne tombe, replacez le rosier dans son cache-pot.

Il faudra de même toujours veiller à ne pas conserver d'eau stagnante dans le cache-pot ou la soucoupe, ce surplus pouvant occasionner la pourriture des racines.

La fertilisation
Il est possible de réaliser un apport d'engrais spécial pour plantes fleuries au printemps.

Le rempotage
Le rempotage s'effectue tous les 1 ou 2 ans selon la taille du sujet, dans un pot légèrement plus grand. Pour ce faire : 

-Ajouter un lit de billes d’argile dans le fond du pot, puis une couche de terreau bien drainant (qui ne retient pas l’eau).

-Placez la plante au milieu de son nouveau pot de culture en veillant à ce que son collet ne soit pas enterré.

-Ajoutez autant de terreau que nécessaire et tassez légèrement, notamment sur les bords puis arrosez afin de retirer les bulles d’air présentes dans le terreau.

La taille
Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure qu'elles se présentent afin de stimuler la floraison. A la fin de la floraison, taillez le rosier sur les deux tiers de sa hauteur, puis placez la plante en extérieur, dans un environnement ensoleillé, à l'abri des vents forts. Privilégiez cependant une période hors gel et hors fortes chaleurs.

L’hygrométrie
Les rosiers ont besoin d'un environnement légèrement humide, et peuvent parfois souffrir dans les intérieurs trop secs. Il existe plusieurs méthodes pour garantir un bon degré d’hygrométrie : 
-Vaporiser de l’eau non calcaire sur le feuillage régulièrement
-Placer la plante sur un lit de billes d’argiles humidifiées
-Privilégier un emplacement naturellement humide comme une salle de bain ou une cuisine lumineuse

Petit rosier blanc
Petit rosier rouge

Comment entretenir le rosier en pot à l’extérieur ?

Choisissez un emplacement ensoleillé mais protégé du soleil brûlant de la belle saison, et des vents forts. Les rosiers tolèrent la mi-ombre.

Les petits rosiers peuvent être rempotés en jardinières, en bac ou bien conservés dans un pot. L’idéal reste de privilégier un substrat bien drainant et des pots percés pour éviter l’accumulation de l’eau.

A la belle saison, arrosez régulièrement de façon à conserver le terreau frais, sans être détrempé. En automne/hiver, les précipitations suffisent généralement, mais le terreau peut avoir tendance à sécher très rapidement en cas de sécheresse prolongée. Dans ce cas, n’hésitez pas à arroser avec modération.

A contrario, si les précipitations sont abondantes, n’hésitez pas à protéger le rosier en le mettant à l'abri des pluies : un surplus d’eau pouvant faire pourrir les racines.

Attention aux périodes de gel : les petits rosiers étant plus fragiles, protégez les avec un voile d'hivernage en cas de gel prolongé.

Les maladies et problèmes fréquents

 
      1 - Mon rosier a les feuilles jaunes
Placé en intérieur, le rosier peut jaunir s’il a trop chaud, qu’il manque d’air, ou qu’il est trop arrosé. Vérifiez donc bien son emplacement et ses conditions d’arrosage.

      2 - Mon rosier a les feuilles sèches
En cas de soif prolongée, le rosier peut voir ses feuilles sécher. En effet, les rosiers en pot pour l’intérieur ont souvent des petits pots de culture qui s’assèchent vite. Veillez donc à bien maintenir le terreau frais, sans pour autant le détremper.

De façon paradoxale, un trop plein d’eau peut aussi occasionner des feuilles sèches ! En effet, si le rosier est trop arrosé, ses racines peuvent pourrir, et donc, ne plus acheminer l’eau dans les feuilles qui finissent par sécher.

Enfin, les feuilles du rosier peuvent sécher si l’air est trop sec, notamment en période hivernale, où les radiateurs ont tendance à assécher l’air ambiant. Privilégiez un emplacement plus humide (cuisine ou salle de bain lumineuse), brumisez régulièrement les feuilles à l’eau non calcaire, ou placez un lit de billes d’argile sous le pot pour améliorer l’hygrométrie.

      3 - Il y a des insectes dans mon rosier
Les petits rosiers peuvent subir les attaques de pucerons et de cochenilles. Pour vous en débarasser, brumisez la plante d’un mélange d’eau et de savon noir (1 litre d’eau pour 1 cuillère à café de savon noir).

Toxicité

Cette plante peut s'avérer toxique, privilégiez donc un emplacement hors de portée des jeunes enfants et des animaux domestiques.


Petit rosier rose

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.