Pour Noël, faites rêver petits et grands avec notre traditionnel sapin Nordmann français, ICI

Besoin d’un avis ? Nos clients vous disent tout !

Bergamotte

4.7 / 5

12 268 avis clients

Ficus ginseng : Nos conseils d’entretien

Vous souhaitez entretenir votre ficus Ginseng ? Découvrez les conseils d'entretien de nos experts végétaux dans cet article !

ficus-ginseng

Carte d’identité du Ficus ginseng

Généralement cultivé sous forme de bonsaï, le Ficus ginseng, de son nom latin “Ficus microcarpa” ; est originaire d'Asie du Sud-Est et d'Océanie.


Aussi appelé "Arbre de l'intendance", “Laurier d'Inde" ou encore “Ficus bonsaï”, il fait partie de la grande famille botanique des Moracées. Cultivé en tant que plante d’intérieur en régions tempérées, on le considère généralement comme le bonsaï du débutant ; et pour cause, il est très facile d’entretien !


En chinois, le mot “ginseng” signifie “racine” : une allusion à la forme de ce Ficus dont les racines aériennes sont ramifiées, torsadées et très décoratives. Véritable petit arbre d’intérieur, le Ficus ginseng a d’ailleurs pour symbolique l’humilité, la patience et la sagesse : car il faut plusieurs années de taille et d’entretien pour obtenir un joli bonsaï. Acquérir ou offrir un Ficus ginseng porte donc une signification toute particulière !

 Comment cultiver un Ficus ginseng (Ficus bonsaï) ?

Les Ficus ginseng ne sont pas difficiles à entretenir, suivez cependant les conseils qui suivent afin de réussir à coups sûrs la culture de ce petit arbuste d’intérieur !

Quel emplacement pour le Ficus ginseng ?

Privilégiez un emplacement lumineux sans soleil direct pour votre Ficus ginseng ; les rayons du soleil passant à travers la vitre pouvant occasionner des brûlures sur les feuilles.

Préférez par ailleurs un emplacement sans courants d’air, éloigné des sources de chaleur et si possible hors d’une zone de passage.


Quel pot ?

Tout le but de la culture de bonsaï réside dans le fait de faire pousser des végétaux miniaturisés. Pour cela, différentes techniques sont possibles : taille, gestion des apports nutritifs, orientation des branches,... Or le choix du pot de culture est tout aussi primordial : il doit être légèrement plus étroit qu’un pot habituel, afin de limiter la croissance de la plante.

Les Ficus ginseng étant souvent cultivés sous la forme de bonsaï, leurs pots (plastique, terre cuite, céramique,...) sont donc généralement assez bas. L’important reste de bien veiller à ce que ce pot soit percé, afin de permettre à l’eau des arrosages en surplus de s’écouler. 

Quel terreau ?

Les Ficus ginseng n’apprécient guère les excès d’humidité. Privilégiez donc un terreau léger pour plantes d'intérieur ; qui ne retient pas trop l’eau. Il est par ailleurs possible d’ajouter un lit de billes d’argile dans le fond du pot, afin d’améliorer le drainage. Ainsi, en cas de surplus d’arrosage, les billes d’argile absorbent l’eau en trop, puis la redistribuent progressivement à la plante.

Quel engrais ?

Il est recommandé de réaliser un apport d’engrais au printemps, environ 1 fois par mois afin de renouveler les nutriments présents dans le terreau. Pour cela, un engrais liquide pour bonsaï peut-être ajouté à l’eau d’arrosage.

Les maladies et problèmes fréquents du Ficus ginseng

L'entretien du ficus est très facile, cependant, comme toute plante, elle peut présenter des signes de fatigue : feuilles jaunes, chute de feuilles ou parasites : à chaque problème sa solution !


Mon Ficus ginseng a des feuilles jaunes 

Les feuilles jaunes sont souvent le signe d’un surplus d’arrosage : les Ficus et notamment les Ficus ginseng n’apprécient pas les trop pleins d’eau : veillez donc à supprimer le surplus d’eau présent dans le cache-pot ou la soucoupe de votre plante après chaque arrosage.

Idéalement, attendez que le terreau soit sec en surface avant un nouvel arrosage.

Il est aussi possible, lorsque le jaunissement est très clair, pâle, que la plante manque de lumière. Pour cela, privilégiez un emplacement lumineux et dépoussiérez régulièrement les feuilles, afin que celles-ci puissent absorber la lumière correctement.


Mon Ficus ginseng perd ses feuilles

La chute des feuilles peut avoir plusieurs origines :

  • Un stress provoqué par le changement d’environnement : laissez le temps à la plante de s’acclimater à sa nouvelle maison si vous avez déménagé ou si vous l’avez changé d’emplacement.
  • Un surplus ou un manque d’eau : respectez les consignes citées précédemment.
  • Un emplacement inadapté : sujet aux courants d’air, aux passages ou à proximité d’une source de chaleur.


Les raisons citées ci-dessus sont les plus courantes ; cependant, si l’environnement et les apports d’eau ne semblent pas être la source du problème : vérifiez la présence de nuisibles ainsi que l’éventuelle nécessité de réaliser un apport d’engrais.

Mon Ficus ginseng a des tâches blanches

Si les tâches blanches sont cotonneuses : il s'agit probablement de cochenilles, de petits parasites qui se nourrissent de la sève des plantes. Nettoyez le Ficus ginseng à l’aide d’un mélange d’eau savonneuse (on recommande généralement le savon noir) et pulvérisez en prévention ce même mélange (1 cuillière à soupe pour 1 litre d’eau).


Mon Ficus ginseng a des toiles d’araignées

Lorsque l’air est trop sec, les Ficus ginseng peuvent être attaqués par des acariens : de minuscules araignées rouges qui tissent leurs toiles entre les branches et se nourrissent de la sève de la plante. Se développant dans un univers sec : faites en sorte d’améliorer l’hygrométrie autour de votre plante (brumisation, emplacement humide, billes d’argile sous le pot...).

L’entretien du Ficus ginseng

A chaque plante son entretien particulier, le Ficus ginseng n’échappe pas à la règle !

L’arrosage

Les Ficus ginseng n’aiment pas les excès d’eau : veillez donc à n'arroser que lorsque le terreau est sec en surface. Il est également important de bien veiller à ce que de l’eau ne stagne pas au niveau du système racinaire, pouvant le faire pourrir. Après chaque arrosage, veillez donc à bien vider l’eau en surplus présente dans la soucoupe ou le cache-pot.

Le degré d’hygrométrie (humidité dans l’air) est par ailleurs tout aussi important. En effet, les Ficus ginseng apprécient un environnement légèrement humide. Nous vous recommandons donc de brumiser régulièrement votre plante avec de l’eau non calcaire, ou bien de placer des billes d'argile humidifiées sous le pot pour que l'eau qu'elles contiennent soit redistribuée à la plante progressivement, par évaporation.

Comment et quand tailler un Ficus ginseng ?

La taille du Ficus ginseng peut s’effectuer toute l’année, sachez cependant qu’il est toujours préférable d’attendre le début du printemps, période de croissance durant laquelle les plantes reçoivent davantage de lumière (les jours rallongent) et sont donc légèrement plus résistantes. Retirez ainsi toutes les branches mortes ou sèches afin d’alléger la silhouette de votre petit arbre.

Le Ficus ginseng est la plante idéale pour s’initier à l’art asiatique du bonsaï : pour cela, prenez le temps d’observer la plante sous tous ses angles, afin de définir au mieux où tailler. Le but étant d’obtenir la silhouette la plus harmonieuse.

Plusieurs règles sont à prendre en compte pour une taille efficace et harmonieuse :

  • Taillez les branches pouvant dénaturer la forme “principale” de l’arbuste c'est-à-dire pouvant entraver sa bonne lecture.
  • Taillez les branches poussant vers l’intérieur de la plante, afin d’aérer la ramure et de permettre à la lumière de passer plus facilement.
  • Attention : on recommande de ne pas tailler les nouvelles branches, porteuses de jeunes feuilles ; mais de privilégier la taille des branches les plus âgées.


Les Ficus contiennent un latex blanc, qui se libère lorsque la plante est coupée : ce latex est irritant et peut s’avérer toxique, prenez donc bien soin de vous laver les mains après manipulation.

Le rempotage

Le rempotage du Ficus ginseng s'effectue environ tous les 2 ans au printemps, dans un pot légèrement plus grand. N’hésitez pas à profiter de cette étape pour ajouter un lit de billes d’argile au fond du pot, afin d’améliorer le drainage en cas de surplus d’arrosage.

La technique du surfaçage peut par ailleurs remplacer le rempotage pour les sujets les plus âgés : cette technique consiste à renouveler le terreau en surface afin d’apporter de nouveaux nutriments. Ceux-ci seront redistribués à la plante lors de l’écoulement de l’eau des arrosages.

Est-ce une plante toxique pour les chats ?

Le Ficus ginseng peut en effet s’avérer toxique pour les animaux de compagnie, et notamment pour les chats. Privilégiez donc un emplacement hors d'atteinte de vos compagnons à 4 pattes.

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.