La Fête des Mères c'est ce week-end, n'attendez plus et cliquez !

Tête-à-tête avec Alice Bourdelain, du cabinet ECO2 Initiative

Un Bilan Carbone, c’est un travail de longue haleine, et qui demande un peu, beaucoup d’aide. Pour réaliser le nôtre, nous avons pu compter sur Eco2 Initiative, un cabinet de conseil et d'études pour la transition environnementale. Alice, Consultante en Transition Écologique au sein de ce cabinet, répond à nos questions pour vous éclairer sur les enjeux du bilan carbone.

1. Pouvez-vous nous parler de vous, de vos missions, de votre travail ?

Eco2 Initiative est un cabinet de conseil en transition écologique, qui accompagne depuis 2006 ses clients vers des pratiques plus durables. Nous sommes actuellement 13 personnes réparties sur la France continentale, la Réunion et la Guadeloupe. Notre motivation : dépasser les études pour encourager les acteurs à agir. Pour cela notre métier consiste à évaluer l’impact des activités humaines sur l’environnement et à produire des outils et des solutions pour les réduire. Nous accompagnons les entreprises, les collectivités et les organismes publics. Nos champs d’intervention concernent essentiellement le changement climatique, les stratégies carbone et énergétique, l’alimentation et l’économie circulaire.


2. Pourquoi est-ce important d'après vous, pour une entreprise, de réaliser son Bilan Carbone ?  

La réalisation d’un Bilan Carbone est la première étape essentielle dans la démarche de prise de conscience d’une entreprise relativement à son impact climatique. En effet, toute activité génère des émissions de gaz à effet de serre, et il est essentiel pour chaque acteur d’en prendre conscience pour pouvoir agir efficacement. Un Bilan Carbone permet de quantifier et d’analyser finement les émissions générées par une activité, et ainsi d’identifier tous les leviers d’actions concrètes permettant d’abaisser cet impact.


3. Quel était votre rôle dans la réalisation du Bilan Carbone de Bergamotte ?

Eco2 Initiative a eu un rôle de suivi et de soutien tout au long de la réalisation du Bilan Carbone de Bergamotte. Nous avons tout d’abord aidé à définir précisément le périmètre à prendre en compte, listé précisément toutes les données à collecter et sous quel format, réalisé plusieurs rendez-vous avec les porteurs de données pour échanger en détails sur la collecte, guidé la conduite des calculs en préparant les fichiers nécessaires et en fournissant les explications techniques requises, puis validé les résultats finaux du bilan. Notre mission a également été l’occasion d’étudier les études disponibles sur l’impact de la filière horticole, et de produire un calculateur permettant de générer l’impact des productions en fonction de différents paramètres structurants (consommations d’énergie dans les serres pour le chauffage et l’éclairage, utilisation de pesticides, transport nécessaire et mode utilisé, etc).

4. Trouvez-vous que la filière horticole est suffisamment mobilisée face à l'urgence climatique ?

Lors de l’élaboration du bilan, plusieurs sollicitations auprès des fournisseurs n’ont pu aboutir, ce qui témoigne d’un certain manque de transparence de certains acteurs. Le nombre d’étude disponible est également très limité, et la filière gagnerait à renforcer l’étude de l’impact climatique des productions, afin d’identifier très clairement les leviers de réduction. Par ailleurs, le système logistique actuel impliquant un passage presque obligé par les marchés aux fleurs de Hollande génère parfois des surplus de transport, y compris pour les productions françaises. Il serait donc intéressant d’étendre à grande échelle une réflexion sur la saisonnalité des productions horticoles, afin de limiter au maximum le recours aux serres chauffées.

5. Que pensez-vous de la démarche menée par Bergamotte et du résultat ?

La démarche menée par Bergamotte a entre autres permis de construire un échange avec les fournisseurs de fleurs et de plantes, en les incitant à se montrer plus transparents. Cette dynamique positive pourra être poursuivie par la suite, afin d’affiner d’année en année la connaissance des pratiques des fournisseurs, et engager avec eux un dialogue sur la réduction de leur impact. Le Bilan Carbone a permis d’identifier plus précisément les sources d’émission générées par l’activité de Bergamotte, et d'engager une prise de conscience sur l’impact carbone des productions horticoles, qui peut se montrer très élevé si les serres utilisées sont chauffées.

6. Quels sont vos projets pour 2022 ?

En 2022, nous allons continuer d’accompagner nos clients vers plus de durabilité et vers la baisse de l’impact carbone de leurs pratiques. Nous portons par ailleurs plusieurs initiatives de sensibilisation du grand public sur le sujet de l’alimentation durable qui est un de nos thèmes de prédilection, et en particulier en vue de la campagne présidentielle de 2022 pour laquelle nous souhaitons contribuer à l’émergence de propositions concrètes avec d’autres acteurs engagés.

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.