Besoin d’un avis ? Nos clients vous disent tout !

4.7/5

11 755 avis clients

Nos fournisseurs d’emballage agissent, éclairage sur leurs certifications

.

En réponse à ces constats, nous favorisons les fournisseurs français engagés pour la protection des forêts. Nos 4 principaux fournisseurs d’emballage carton sont par ailleurs certifiés FSC et PEFC, ils représentent 95 % de nos emballages.

Le Forest Stewardship Council® (FSC) est une ONG créée en 1994 à la suite de la conférence de Rio de Janeiro de 1992, qui faisait le constat inquiétant de la déforestation. Les entreprises d’exploitation de matières premières ayant obtenu la certification FSC sont contraintes de respecter les critères du FSC dans leur plan de gestion en matière de biodiversité, de protection des ouvriers et de droits des communautés locales. 

Une certification, comme le FSC, est une garantie pour le consommateur que son produit n’a pas de lien avec la déforestation, mais surtout que ce dernier soit fait à partir d’un matériel exploité légalement, durablement, tout en respectant les droits des employés qui ont travaillé à sa réalisation. Aujourd’hui, la WWF (membre du groupe d’organismes à l’origine de ce label), assure que le système FSC “est le seul suffisamment exigeant face aux enjeux des marchés des produits forestiers, de plus en plus mondialisés et intégrés.”. Cette certification permet de faire des choix éclairés que l’on soit consommateur, ou une entreprise comme Bergamotte. Lorsque nous choisissons un fournisseur d’emballage labellisé, nous permettons à cette cause d'être soutenue, et aux consommateurs de s’engager. 

La certification FSC, repose sur 10 principes de gestion durable des forêts, précisés par 70 critères à respecter impérativement lorsque l’on veut être certifié :

  1. Respecter les lois : l’organisme exploitant la forêt pour son bois, doit se plier aux lois du pays dans lequel cette dernière est située, ainsi qu'aux traités internationaux signés par ce dernier. 

  2. Assurer le droit des travailleurs et garantir de bonnes conditions de travail : l’OIT, Organisation Internationale du Travail, préserve ou accroît le bien-être social et économique des travailleurs. Le respect de leurs conventions fondamentales est une condition sine qua non, pour être certifié.
     
  3. Droits des peuples autochtones : la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones (2007) et dans la convention n°169 de l'OIT (1989), définissent les droits des peuples autochtones. Droits auxquels l’entreprise certifiée doit impérativement se plier. 

  4. Entretenir de bonnes relations avec les communautés : on ne peut venir s’imposer sur un territoire, l’exploiter, sans participer à la vie de la communauté locale. Le FSC impose aux gestionnaires des forêts de maintenir et d’améliorer le bien-être économique et social sur le long terme, des communautés locales.
  1. Les bénéfices générés par l’exploitation forestière : “les opérations de gestion forestière doivent encourager l'utilisation efficace des multiples produits et services de la forêt pour en garantir la viabilité économique ainsi qu'une large variété de services environnementaux et sociaux.”
    Source : https://fr.fsc.org/

  2. Penser à son impact sur l’environnement et s’engager pour la protection de la biodiversité : entretenir, maintenir la biodiversité ainsi que les valeurs et services en faveur de l'écosystème comme : les ressources hydriques, sols, paysage, espèces et habitats patrimoniaux. 

  3. Planification de la gestion de l’exploitation forestière : les gestionnaires doivent tenir à jour un document dans lequel sont répertoriés les objectifs à long terme et les moyens d’y parvenir. Ce document doit être clair, élaboré et révisé régulièrement. 

  4. Suivi et évaluation : pour évaluer les pratiques des gestionnaires, le FSC suit et observe la qualité et la quantité des produits forestiers, le maintien des valeurs de conservation, qu’ils concernent l’environnement ou la responsabilité sociétale des gestionnaires. 

  5. Haute valeur de conservation : les HVC, Hautes Valeurs de Conservation, doivent être suivies et respectées par les gestionnaires. “Ces HVC peuvent concerner des espèces ou habitats patrimoniaux, des services écosystémiques critiques, des sites culturels, etc.”, selon la FSC. 

  6. Mise en œuvre des activités de gestion : grâce aux exigences FSC, les gestionnaires des forêts sont limités dans leur utilisation d’intrants (les ’OGM sont d’ailleurs proscrits), ils doivent protéger les valeurs environnementales et sociales de la forêt lors des prélèvements de bois ou d’autres produits forestiers, ou encore lors des travaux (plantations, lutte contre les espèces envahissantes, création de routes, etc.).

Sources : https://fr.fsc.org/fr-fr/notre-systeme/les-principes-et-criteres-fsc


Le Programme de reconnaissance des certifications forestières (PEFC) est la version française de FSC (mais aujourd’hui présent dans 52 pays). Créé à Paris en 1999, PEFC œuvre  pour une gestion raisonnée et durable de la forêt.

PEFC, c’est le pionnier de la certification forestière en France. Cette initiative est née de l’absence de réglementation concernant la gestion des forêts, aujourd’hui l’organisation a réussi le grand challenge d’engager 74 500 propriétaires forestiers et plus de 3 100 entreprises de la filière forêt-bois-papier, d’après leurs propres données. Leurs exigences sont aussi précises et minutieuses que pour leur équivalent la FSC. Comme leur homonyme, ils assurent une gestion durable des forêts (régénération naturelle, choix des espèces plantées…), la limitation d’intrants et l’interdiction d’utiliser des OGM, le respect de la vie animale et végétale, la qualité du travail et le confort allié à la sécurité pour les travailleurs. L’existence de ces gardiens de l’équilibre forestier montre une nouvelle fois que l’on peut produire, en harmonie avec la nature et en étant respectueux du bien-être des travailleurs et communautés locales. 

« La certification est profitable à tous : aux propriétaires, qui sont fiers de gérer et préserver ce patrimoine national que sont nos forêts, aux utilisateurs de bois qui apprécient la transparence des règles PEFC et mettent en place une démarche de traçabilité et de suivi de leur production, et aux usagers de la forêt qui savent qu’ils trouveront des espaces préservés. » Coralie Victoire – Déléguée de PEFC Occitanie

Sources : https://www.pefc-france.org/qu-est-ce-que-pefc/

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.