Besoin d’un avis ? Nos clients vous disent tout !

4.7/5

11 755 avis clients

À la rescousse des producteurs de lavande en Provence

L’été 2021 n’a pas épargné les producteurs de lavande en Provence. Les aléas climatiques, illustrés par des pluies diluviennes, ont retardé les récoltes de 3 semaines. Un laps de temps causant une décroissance inévitable des rendements. Une difficulté évidemment de trop, sachant que le contexte économique, fait déjà peser une épée de Damoclès sur la filière. La crise sanitaire a isolé cette production du tourisme étranger, qui assurait à son habitude, une grande partie des ventes. Les stocks de lavande s’accumulent dans les entrepôts. Et tandis que le monde était touché par une pandémie, les champs de lavande tentaient de survivre à un autre virus : le phytoplasme, qui provoque un dépérissement prématuré des cultures.

NOS IDÉES POUR LES AIDER

Vous l’aurez compris, les producteurs ont plus que jamais besoin de nous et c’est pour leur venir en aide, que le fonds de dotation pour la Sauvegarde du Patrimoine Lavandes en Provence, a vu le jour en 2012. Au programme ? Financer la recherche et les innovations, visant à trouver des solutions écologiques, pour préserver ce trésor parfumé, coloré, véritable incontournable de notre culture et de nos paysages… L’un des enjeux principaux de cette prise de conscience, consiste principalement à adapter les systèmes de productions agricoles aux dérèglements climatiques. 

L’été dernier, nous avons pour la 2e fois apporté notre soutien aux horticulteurs, en intégrant la lavande de Provence à notre collection spéciale fleurs séchées : notre façon à nous de permettre à un public beaucoup plus large, d’aider à sauvegarder le savoir-faire ancestral qu’est la culture de la lavande. Pour chaque bouquet acheté, nous avons reversé 25 centimes au fonds. En 2021, ce sont plus de 1000 bouquets qui ont permis de participer au financement de la lutte. Choisir de travailler avec des horticulteurs de Provence exclusivement, c’est aussi cela, soutenir la filière !

TÊTE-À-TÊTE AVEC LE FONDS DE SAUVEGARDE LAVANDE EN PROVENCE


Comment fonctionne le Fonds de Sauvegarde de la lavande, pouvez-vous nous parler de vos origines, de votre histoire ?

Le Fonds SPLP a été créé en 2012, ses principaux objectifs sont de participer à la lutte contre les changements climatiques, et les dépérissements dont souffre la lavande de Provence. Ce sont des producteurs et des industriels qui sont à son initiative. Pour obtenir des soutiens, ils ont mobilisé des acteurs tiers, qui bénéficient de l’image de la lavande (apiculteurs, tourisme, fleuristes, …).

Avez-vous un ou plusieurs exemples d'actions à but environnemental, auxquelles vous avez participé, ou contribué récemment  ?

Depuis sa création, le Fonds SPLP a financé plusieurs projets, certains concernant notamment la recherche fondamentale. D’autres en revanche, ont eu des retombées plus immédiates : 

  1. Nous avons travaillé sur des kits « chasse abeilles », fournis aux lavandiculteurs, pour préserver les abeilles lors de la récolte (qui se fait par aspiration, via des récolteuses). Une soixantaine de machines ont ainsi été équipées, pour aider à préserver nos sentinelles de l’environnement. Pour vous donner une idée du résultat, chaque kit permet de sauvegarder 50 % des abeilles

  2. Nous finançons également depuis 5 ans, un programme de sélection de nouvelles lavandes, plus qualitatives et tolérantes face aux symptômes de dépérissement de la lavande. Aujourd’hui, nous avons deux nouvelles variétés issues de ce programme, Mila et Éternelle, lancées l’an dernier. 

  3. Actuellement, notre projet « GREEN & LAVANDES » nous permet de soutenir les producteurs qui veulent implanter des couverts végétaux à leurs cultures de lavande. Pour les aider, nous leur fournissons les semences nécessaires à cette initiative. En 2021, 5 tonnes d’un mélange de différentes espèces ont été livrées gratuitement à une quinzaine de producteurs, soit l’implantation de 150 hectares de couverts dans les interlignes. L’objectif est de lutter contre le dépérissement, en couvrant ainsi le sol en hiver. Cette méthode aide à capter l’azote et à éviter le lessivage. Elle permet aussi de fournir au sol de la biomasse, ou encore d'améliorer la biodiversité du sol. Cette opération a porté ses fruits, nous ne baissons donc pas les bras, elle sera poursuivie en 2022 et même amplifiée.

Participez-vous également à des actions d'ordre social ?

La lutte sociale est un fil rouge de notre mouvement. En soutenant les producteurs, c’est toute l’économie de l'arrière- pays Provençal que nous soutenons. 


Pouvez-vous nous parler d'un projet phare, illustrant concrètement vos actions ?

GREEN & LAVANDES
c’est LE programme phare du Fonds. Un projet de longue haleine, qui a pour ambition de réduire d’ici 2030 de 50 %, les émissions de CO2 et d’énergie fossile. Comment cela se concrétise ? Nous mettons actuellement en œuvre plusieurs actions, dispatchées sur divers postes de production, de la récolte, à la transformation et gestion des déchets, issus de la distillation. 


Quelles sont vos autres idées ou leviers, pour travailler en harmonie avec la nature ?

La récolte et la transformation des déchets est l’un de ses leviers. En effet, nous tentons de réduire les consommations de fioul gaz (générés par la production de lavande), et par conséquent les émissions de CO2. Par exemple, nous avions pour habitude de brûler les pailles et les anciennes plantations, or cela émet forcément du CO2. Nous avons donc trouvé une solution à ce problème : nous travaillons sur la restitution des pailles et des anciennes plantations, en distillant ces dernières directement dans les champs pour améliorer la matière organique des sols. Enfin, le développement des couverts végétaux tout comme l’agroforesterie, sont deux piliers agronomique importants, sur lesquels nous nous appuyons pour changer les choses.

Quel est l'intérêt pour vous de collaborer avec des entreprises telles que Bergamotte ?

Les entreprises comme Bergamotte sont nos mécènes, elles nous permettent de nous faire connaître, que ce soit auprès des premiers utilisateurs, que des finaux (consommateurs). La lavande de Provence est en grand danger, elle a besoin  d’une plus grande attention et Bergamotte nous est essentielle pour obtenir plus de soutien. Ces mécènes nous offrent aussi une aide financière, le nerf de la guerre, celui qui permet de concrétiser ces solutions utiles à la sauvegarde de ce patrimoine, mais aussi de permettre à la filière de se responsabiliser durablement, vis-à-vis de l’environnement. 

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.