Tout sur... les variétés

Lavande en pot : nos conseils d’entretien

L’élégante floraison en fins épis bleu-violet de cette icône provençale aux mille et une vertus attirent abeilles et papillons à la belle saison. Son parfum aromatique si caractéristique évoque les champs de lavande emblématiques de la Provence. Il s’agit d’un arbrisseau vivace idéal en jardin sec, étant rustique, frugal et amateur de soleil. Même en hiver, son feuillage persistant aux reflets argentés apporte une aura lumineuse au jardin.

Comment planter la Lavande ?

La lavande peut être plantée lorsque les gelées ne sont plus à craindre, au début du printemps durant les mois de mars ou avril, ou à l’automne si le climat est doux au mois de septembre ou octobre.
Elle peut être cultivée en toute région de France. En dépit de ses origines méditerranéennes, elle s’avère résistante au froid, la majorité des variétés pouvant supporter des températures allant jusqu’à -15°C. Cependant, la variété de lavande dite papillon (Lavandula stoechas) ne supporte pas les fortes gelées et s'affaiblit à partir de -5°C. En cas de conditions hivernales rigoureuses, protégez cette dernière d’un voile d’hivernage. 
La lavande s’épanouit à la chaleur du soleil, du fait de son habitat naturel caractérisé par de longs étés arides. Réservez-lui ainsi un emplacement en plein soleil.
La culture de la lavande nécessite une terre parfaitement drainée, qui soit sèche et pauvre. Assurez-vous de lui offrir un emplacement qui ne soit soumis à aucune humidité. Elle s'épanouit sans mal dans toute bonne terre de jardin suffisamment légère et drainée. La lavande ne survit pas aux excès d’humidité, qui peuvent résulter d’un sol trop humide ou trop peu drainé.

Culture de la lavande en pot 

Pour cultiver la Lavande en pot, évitez tout excès d’humidité stagnante en vous assurant que le substrat soit très drainant, afin de ne pas entraîner la pourriture des racines. Pour cela, disposez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot. Réalisez un mélange de terre de jardin et de terreau pour plantes méditerranéennes. Dans le cas de la variété de lavande papillon, qui demande un sol plus acide, ajoutez un peu de terre de bruyère. Placez le pot en plein soleil et arrosez au moment de la plantation, sans excès. 

 

Comment cultiver la Lavande en pleine terre ?

Pour cultiver la Lavande en pleine terre, assurez-lui un drainage suffisant. Si le sol est trop lourd, ajoutez au fond du trou de plantation du sable ou des graviers afin de l’alléger. Immergez préalablement la motte dans un récipient rempli d’eau. Creusez un trou dans le sol suffisamment profond pour recouvrir la motte et de large diamètre. Démêlez les racines de la motte et griffez-la légèrement afin de favoriser son ancrage. Disposez un lit de gravillons au fond du trou afin d’assurer un drainage suffisant. Déposez la motte au centre du trou en la recouvrant totalement, puis comblez le trou en tassant légèrement la terre en surface. Arrosez sans excès.

Entretien de la Lavande en pot

Quand et comment arroser la Lavande ?

La lavande ne requiert que des apports en eau limités. Résistante à la sécheresse, elle redoute plus que tout les excès d'humidité. Arrosez à l'occasion pendant la belle saison, notamment en cas de sécheresse prolongée, en veillant à laisser sécher la terre sur plusieurs centimètres avant de réarroser. En automne et en hiver, les pluies naturelles suffisent généralement à satisfaire ses besoins.

Quand et comment tailler la Lavande ?

La lavande nécessite d’être taillée annuellement afin de garantir qu’elle reste arrondie et buissonnante, mais aussi afin de stimuler sa repousse et d’assurer une floraison abondante. Sans taille annuelle, la lavande se dégarnit au fil du temps. Chaque année après la floraison, à la fin de l’été ou de l’hiver, taillez à l’aide de cisailles, de façon à empêcher la formation de bois et à aérer la touffe afin d’éviter l’apparition de maladies. Prenez cependant soin de pratiquer une taille qui ne soit pas trop sévère et agissez sur du bois de l’année qui soit encore vert et feuillu. Taillez toujours au-dessus d’une feuille et coupez les fleurs fanées. Vous pourrez les récupérer afin de les faire sécher. Coupez les ⅔ de la longueur des jeunes pousses légèrement au-dessus des premiers bourgeons, et coupez les autres branches plus anciennes d’environ 10 cm.

Maladies, nuisibles et parasites

La lavande ne craint que rarement les maladies si elle est cultivée dans de bonnes conditions. Elle redoute surtout les excès d’humidité, qui peuvent asphyxier ses racines et favoriser le développement de maladies et de champignons. La méthode préventive consiste à assurer un drainage suffisant et à tailler tous les ans afin d’aérer la plante. 

Avec quelle plante associer la lavande ?

La lavande est une plante polyvalente qui s’intègre facilement à tout type de décor, qu’elle soit cultivée en pot sur un balcon ou une terrasse ou en pleine terre au jardin. Elle permet d’apporter du caractère et une atmosphère provençale solaire. Elle s’avère idéale au sein d’un jardin sec et ensoleillé. Vous pourrez l’associer à d’autres espèces méditerranéennes comme le Laurier-rose, le Romarin, l’Olivier ou encore l’Arbousier. Pour une composition contemporaine, vous pourrez faire contraster sa silhouette sphérique avec des graminées comme la Stipa, ou encore avec l’élancé Phormium.

13 juillet 2021
Auteur : Bergamotte
Heart envelope icon

Abonnez-vous à notre newsletter et obtenez 10€ sur votre première commande !

J'accepte de recevoir la newsletter Bergamotte. Nous nous engageons à ne jamais communiquer votre email à des tiers.